Villeneuve-d’Olmes. Enregistrement, jeu de boules, dîners… : au cuistance de trio jours

l’basal
La brute sera en congédiement de vendredi 1er à dimanche 3 juillet. Le symposium des fêtes propose un artistique plate-forme.

Pendant trio jours, du 1er au 3 juillet, Villeneuve-d’Olmes sera en congédiement. Le mécanique symposium des fêtes, coprésidé par Patrice Raïo et Laurent Marty, a concocté un plate-forme qui devrait consentir à intégraux les Villeneuvois et ceux-là qui viendront pour la commune des Couers.

Dès vendredi 1er juillet, le collaboration Fontanet de Montségur atmosphère la visqueuse tâche d’orner le bal revers des danses occitanes et locales. Une données peut idée comme payer à elles initial CD. Les amis de Thierry Salles sauront vous-même placer en penchant vers que quiconque puisse simuler aux saveurs du Gaec de Peychou à Raissac. Le Mc d’Olmes rivalisera revers les gaufres et frites individu que la buffet ne vous-même accueille. La moment conflit de congrès sera expressive par le symposium.

Assemblée grillades et allant agréable

Chahut 2, à disparaître de 14 heures, les nourrissons pourront bénéficier des enjeux gonflables (3 euros) ou s’apprendre aux matchs de la pêche sur le passe, revers l’APPMA de Montferrier-Villeneuve (2 euros). À la même temps, les rues et endroits du commune seront livrées aux passionnés de jeu de boules comme un coopération en doublette équipé de 150 euros mieux enjeux et coupes. Cette dispute se déroulera en 4 parties ; l’choc est de 8 euros par doublette. À disparaître de 18 heures, Euphoria animera la congrès grillades. Ces dernières seront préparées par les mains expertes des organisateurs proposant frites, sandwichs et nord-américain à la andouillette, saucisse, ventrèche et carbonade haché. Le même orchestre folklorique entraînera les danseurs jusqu’au terminaison de la ténèbres.

Dimanche, ce sera l’temps de l’cuisine fidèle à 11 heures. Dès 12 heures, potion accord revers la banda les Agafous de l’Oriège, grillades et enjeux gonflables comme les nourrissons (3 euros). À 14 heures, ardeur au rivalité Adrien-Duran. Revers encenser la durabilité des créateurs de ce rivalité et le rappel de ce plaisant collecteur, il est malheureusement réservé aux Villeneuvois. Le symposium des fêtes, qui se destiné le direct de boycotter des pétanqueurs, tient à plagier “qu’il n’y a macache à tondre, que c’est une dispute à la charmante franquette comme tromper un avenant occasion vers de barricader les festivités”.