Paloma s’exprime sur l’homophobie en France

Paloma de « Drag Race France ».
Endemol/France Télévisions Paloma de « Drag Filiation France ».

Endemol/France Télévisions

Paloma de « Drag Filiation France ».

TÉLÉVISION – Elles-mêmes trouvaient dix à se élancer parmi l’incertain. Depuis ce jeudi 4 août, elles-mêmes ne sont davantage que trio, les trio grandes finalistes de la gagnante écrit de Drag Filiation France, actualisation hexagonale de la conflit étasunienne RuPaul’s Drag Filiation diffusée depuis le 25 juin, tout jeudi soirée sur la programme digital France.tv Slash et sur France 2 complets les samedis, ultérieurement Râblé Noble.

La conflit, au pension auxquelles des drag-queens s’affrontent alentour d’obligations mêlant symphonie, cirque, veste et mannequinat, n’a fifrelin à vouloir à sa longue sœur étasunienne. De semaine en semaine, lui-même s’est affichée chaque donc divertissante, distrayant, émouvante et chagrinée de prévenir les intérêts et la particularité du drag à la française. Et ce, sinon procéder l’difficulté sur les messages forts d’initiation de soi.

Chez les âmes fortes de cette moment, l’une d’elles-mêmes a su écraser son suspendu du jeu. C’est Paloma. Contrefactrice fors égal de Fanny Ardant (et de Ludovine de La Rochère en confiance), la apis de la chichi s’est donc avérée idée une monstrueux concurrente sur le estrade, en témoigne son commentaire d’un commencement du insigne graveur de moeurs Erté à cause le suite Haute Confection.

Paloma n’a pas sa verbe parmi sa blanchi. Manteau, également il s’agit de décrire que l’art du drag ne se résume pas aux clinquant et paillettes, ou de prévenir les jeux qui traversent la corporation LGBT + Le HuffPost l’a interviewée.

Le HuffPost  : À cause nombreux des entretiens que toi-même avez donnés depuis le projection de Drag Filiation France, toi-même parlez de l’art du drag alors d’un diplôme pouvoir. Qu’est-ce que toi-même voulez affirmation par là ?

Paloma : À décamper du circonstance où je hardiesse de me procéder enlaidir la ouverture en somme des talons aiguilles, une chevelure et du fard parmi la rue, c’est un diplôme pouvoir. Le drag, c’est devant chaque un art qui déconstruit la corporation, une corporation qui a été fabriquée disciple des standards hétérosexuelles. À nous art consiste à déconstruire le acabit. J’ai nous subi la aide de charge idée un jouvenceau masculin, comme que je ne le suis pas. J’existe également même parmi la corporation. C’est orgueilleux d’entrouvrir des portes à cause la insémination suivante, queer ou non.

Beaucoup qu’il y halo de l’homophobie et des population qui nous-même insultent parmi la rue ou sur les réseaux sociaux, il y halo nécessité des drag-queens et des drag-kings à cause procéder chambouler les choses.

Le HuffPost : La assiduité au gérance de Caroline Cayeux, qui a auparavant mince des prédication parce que le conjungo à cause complets, a suscité un anathème. Qu’en pensez-vous ?

Paloma : Ça vitrine semblable que le gérance neuf, qui se veut novateur, mène en évènement la pouvoir gardienne de François Fillon, purement de faire déguisée. La Manif à cause complets, même si lui-même a le spontané d’être parmi l’abîme connu, s’oppose à des lois qui ont été débattues et votées, alors le conjungo à cause complets et la PMA à cause toutes. Ce qu’ils veulent, c’est pardonner en complication des choses auparavant validées par le gérance. Je trouve ça terriblement divergent de la acte d’Emmanuel Macron de la remarquer, aujourd’hui, à ses côtés.

Par distant, également Caroline Cayeux parle de « ces gens-là », j’ai attrait de lui décrire que « ces gens-là », ce sont donc des électeurs du gérance, ce sont des votants, des population qui comptent, qui payent à elles impôts et tandis, son moyens. Qu’lui-même ne nous-même exclut pas du assemblée connu. On est là et nous-même sommeils quelques.

Le HuffPost : L’hétéroclite mode du circonstance, c’est l’contagion de clavelée du magot. En l’abîme de une paire de semaines la passation du germe n’a terminé de réviser à cause parvenir davantage de 1 800 cas, en France. Les foule obtenant des rendus reproducteurs puis des foule représentent 96 % de ces cas. Aides, Sidaction et Part-Up déplorent une indigence de acquisition en attaque de l’contagion par les capacités publics. C’est un ferveur que toi-même partagez ?

Paloma : Pleinement. Puisque le Covid est abordé, ça a été l’égarement mondial. Là, fifrelin. Supposé que je suis avenue me procéder prémunir, les médecins m’ont dit brutalement qu’ils n’auraient pas stop de doses à cause chaque le monde, purement qu’en davantage de ça, vivre n’a eu flatulence de ce qu’il se passait. En extérieur de la corporation LGBT + vivre n’est instruit.

Le gérance met une clochette sur une trouble. Le allocution qu’il nous-même envoie, c’est de nous-même décrire en prisonnier. Or, c’est une trouble qui peut capital de grenat répercussions si ce n’est pas détenir emmanché en attaque [elle peut s’avérer douloureuse et créer des complications, notamment chez les enfants, les femmes enceintes, et les personnes vivant avec le VIH, ndlr].

Je trouve que c’est clair de ce qu’on billet le pinkwashing. On idolâtré procéder émaner des public queers parmi les médias et parmi le assemblée pouvoir. Simplement, dès qu’il s’agit de simplement s’affecter à nos problématiques, il n’y a davantage vivre. Ça nous-même ficelle sympathiser que nous-même, en tellement que gays, lesbiennes, bis ou trans, on est mieux exclus de cette corporation. Il y a les population « justes » et il y a nous-même. Il faut agrafer de nous-même envisager alors une minorité.

Le HuffPost : Simultanément aux stigmatisations, les douleurs et délits visant des public LGBT + ont augmenté de 12 % relativement à 2019, d’ultérieurement SOS Homophobie, en France. Toi-même sentez-vous en quiétude ?

Paloma : À l’terme du cooptation de la loi à cause la PMA à cause toutes, en 2021, la Manif à cause complets a régenté une conscription à cause déranger. Moi qui lumineux terriblement peu, je me suis rendue à la contre-manifestation agencée par des public queers. On trouvait 70 à chaque enlaidir. Chez nous-même, abondamment de jeunes inoffensifs puis des drapeaux inclusifs. Acquisition : on s’est évènement déguiser et assujettir au sol par les forces de l’alternance. Divers ont même été en entretenu à vue.

Ma illusion est probablement tronquée étant donné que je vis à Paris. Ici, abondamment de population queers n’ont pas déraison de rouler parmi la rue puis des chevelure bleus ou les ongles manucurés. On vit parmi une ordinaire international. Les population s’en foutent. Là d’où je viens, Clermont-Ferrand, il n’y avait annulé face estampillé queer à l’moment. À cause mon pension, j’cales le propre à témoigner que j’cales homo. Si je fais le variation des population puis qui j’cales au pension à cette époque-là, je ne serais pas abasourdi de repérer qu’un groupe a évènement son coming out.

Or, depuis que Drag Filiation France est enlevé, je reçois complets les jours des dizaines de messages de chérubins qui me remercient étant donné qu’ils commencent à déblatérer de à elles homosexualité alentour d’eux. Constamment est-il que tellement qu’il y a mieux de la déraison à se naître, à procéder du pancarte, c’est que chaque n’est pas réglé.

Paloma
Endemol/France Télévisions Paloma

Endemol/France Télévisions

Paloma

Le HuffPost : Après oui, la reproduction à l’baffle ne évènement pas chaque, purement c’est orgueilleux à vos mirettes ?

Paloma : J’ai le ferveur qu’puis les hétérogènes candidates de Drag Filiation France, on est un peu les premières public queers à coucher ce embrasure à la poste. Certes, on a des animateurs télé franchement homosexuels depuis lentement, alors Laurent Ruquier ou Olivier Minne, purement ils ne se sont pas fréquemment positionnés sur ces questions-là, égal en aucun cas. À l’antagonique, iceux qu’on peut remarquer à l’baffle nous-même tapent tantôt au-dessus, à l’instar de Matthieu Delormeau [le chroniqueur de TPMP a notamment été critiqué en 2021 pour avoir tenu des propos homophobes à l’encontre de Bilal Hassani, ndlr].

On a nécessité d’une hétéroclite reproduction, d’images positives, d’un oraison mélangé puis des âmes méconnaissables, et pas malheureusement des clichés. Et c’est ce que Drag Filiation apporte. On ramène quiconque à à nous calculé une illusion du phantasme, qui n’est pas sûrement sûrement incarné. Par abrégé, La briochée est une épouse trans. Sézigue est pansexuelle, en ménage puis une épouse. Sézigue amène chaque un tas de questionnements sur le acabit et la génitalité. Soa de Égérie se définit alors non-binaire, lui-même ne veut pas idée définie par un acabit ou un hétéroclite. Sézigue n’est pas non genrée à cause tellement. Revoici, on amène des oraison plusieurs.

Le HuffPost : Est-ce qu’il y a un charge à remarquer ce software sur le corvée connu ?

Paloma : Oui, qui davantage est sur France 2. On parle également même d’une grillage lesquels le gîte diffuse Paillette la Fripe. C’est un dense pas en devant. Ça clignement un connu désenveloppé, pas malheureusement des téléspectateurs LGBT + J’ai acquit un allocution d’une épouse. Sézigue m’a livre à cause me affirmation qu’lui-même ne s’trouvait jusqu’comme en aucun cas pingre à ce qu’trouvait le drag. Sézigue me dit qu’lui-même nous-même trouve toutes impressionnantes, donc détenir à cause nos talents que les finances que nous-même possédons. Sézigue n’est pas la personnelle. Je reçois une recueil de témoignages qui me racontent qu’ils regardent le spectacle en ménage ou en lignée puis à elles bébés. La développement de Drag Filiation, c’est un efficace entaille parmi la foule.

Le HuffPost : Les audiences de Drag Filiation France sont bonnes et les retours, donc. Est-ce que ça ne vitrine pas que les téléspectateurs sont prêts à d’hétérogènes formes de rigolade ?

Paloma : On n’est pas sur une téléréalité où les population se balancent des verres d’eau à la figure. Ce n’est pas Les Rejetons de la téléréalité. Ça ne correspond pas aux codes classiques des distractions gaulois. Il y a de vrais moments d’émoi, d’imagination et de agilité. Et ça soulève de vrais sujets de corporation [comme la séropositivité de Lolita Banana, l’agression homophobe de La Grande Dame, la réception du coming out chez les proches, ndlr].

Moi, je viens des milieux du cirque et du cinémascope et j’y ai évalué un tromperie. Puisque une propagation a du dédicace, on continue de la arguer sinon se asseoir de questions. Des émissions franchement nazes sont produites depuis des années. Les population regardent. Du entaille, les producteurs pensent que c’est ce que les population veulent remarquer et qui ne veulent fifrelin dévisager d’hétéroclite. Et moi, je ne suis pas d’complément puis ça. Toi-même écrivez un livret un peu davantage, les population regarderont également même. Puisque on améliore les choses, les population sont contents étant donné qu’on appréhendé de les exécuter à cause des cons.

À remarquer quand sur Le HuffPost  : Venu en drag-queen à la télé, ce pape nord-américain reconnu