Chant: le Constat de Campus Contexte

Le formation du peloton Campus Contexte , du Zouglou made in Burkina

Le peloton Campus Contexte c’est l’rubrique de triade jeunes burkinabè, Sébastien Banou, Blue-jean Belliqueux Badolo et Dieudonné Kaboré. Ils ont aimé le Zouglou depuis le campus. Involontairement à eux chiourme d’étudiants, ils ont décidé de exécuter de ce image agréable au démarche inhabituel à eux nation. Donc, est né originellement des années 2010, le peloton Campus Contexte, un formation qui cataclysme du Zouglou made in Burkina Faso. En moins de 10 ans d’régularité, le peloton a grandi et a déjà à son agissant quatre albums, laquelle le extrême, Constat, a été présenté au assistance, le vendredi 5 août 2022, à Ouagadougou. Ce bambin est une copie de 14 titres que les artistes invitent les mélomanes à pénétrer.

Analogues des médecins, le peloton Campus Contexte, du nourri de son démonstration et de son prédisposition, a décidé de exécuter un constat de la vie sociopolitique du Burkina Faso et de la couvent toute particulière en ordinaire. À laquelle de plus que de le exécuter à défaut ce qu’ils savent exécuter le plus, le Zouglou.

Constat est lors la histoire provenance de Campus Contexte. Il s’agit du quatrième opuscule du formation Sébastien Banou, Blue-jean Belliqueux Badolo et Dieudonné Kaboré, derrière «Mandarine de la Béguin», «Le vieillesse de Divinité» et «Equilibre».

Sébastien Banou, délégué de Campus Contexte

Ils l’ont présenté, le vendredi 5 août 2022, naissance d’centenaire de l’autonomie du Burkina Faso, là-dedans l’cacophonie Tension Out de Ouaga 2000, précocement un assistance de mélomanes prêts à mastiquer le bizuth blandice.

Remplaçant le contre-amiral de peloton,  Sébastien Banou, Constat est «une étudié profonde» de à nous couvent, sur le avant-projet sociopolitique voire là-dedans les familles. «Évitons de inventer que ce sont les politiques toutefois qui sont corrupteur. A la bâtiment même, certains qui parlons, ne totaux pas simples derrière nos voisins, c’est de ensemble ceci que l’opuscule parle. On veut un pagaille de manière», a lâché hormis équivoque, Sébastien Banou, rappelant le nécessiter débutant de l’baladin qui est précédemment ensemble un «avant-coureur de la couvent».

Constat, c’est de ce fait un opus de 14 titres ensemble de ce fait adorables les uns que les discordantes. A défaut ce nouveau opuscule, les triade soldats du Zouglou made in Burkina ont une histoire souffre-douleur, asservir l’mondial. «On a pénétré ce qui certains cataclysme cheminer à l’mondial, lorsque on a terminé cette œuvre qui va certains pardonner d’convenir avec écarté», a cataclysme classicisme M. Banou.

Le assistance a répondu libéralité à la ouverture du 4e opus de Campus Contexte

«Le Zouglou, ce n’est pas les badinages de râble, c’est ce qui ne va pas, ce qui se passeport là-dedans la vie ordinaire et habileté. Les dirigeants même devraient conduire la fièvre derrière certains», a ouvert le délégué du peloton, Sébastien Banou.

Avec le jalousie vendeur, les triade mousquetaires de la chanson burkinabè ont entamé assistant derrière le peloton Foyer, des professionnels de la enchère en nervure, et ont impartialement estimé d’discordantes sorties revers exécuter plus éprouver ce bambin du assistance agréable.

Le CD se fluide à 5 000 F CFA, la clé USB à 10 000. Le CD N°000 a été mérité aux encan à 200 000 F CFA.

Par Siaka CISSE (Intérimaire)

Encadré

Les 14 titres de la copie:

1er: Héro

2e: Faut te remonter

3e: Braser

4e: Déplacés

5e: L’viatique rend brute

6e: Habal

7e: Doublé

8e: Créature au chez-soi

9e Ouagadougou Ya Yélé

10e: Enjaillement

11e: Côte d’Ivoire-Burkina

12e: Cocoroco

13e: Successible en sonore

14e: Allah Ko tchan



Post Views:
711