Les utilisateurs de Decentraland peuvent désormais “aliment” le inaccoutumé

Le prodigieux du streaming Netflix s’est installé chez le métavers de Decentraland.

L’mission est flottant : impulser son inaccoutumé écran d’fonctionnement “The Gray Man”, revers Ryan Gosling et Chris Evans, et prospecter de originaux budget interactifs permettant à une stigmate de se allumer pratiquement revers ses fans.

Le écran est un thriller d’guet, et l’accélération de Decentraland en 45 parcelles par Netflix est considérée comment une “visée Metaverse“. Decentraland a recréé un panorama du écran – un sinuosité chez lésine les utilisateurs doivent crawler en prouvant à elles connaissances sur l’ruse du écran en élégance de levée.

Blockworks a conte une démonstration de l’expérimentation, aux côtés de Martin Shibuya, administrateur esthétique de la Élévation Decentraland, et de Diego Alvarez, concepteur vendeur senior de The Electric Factory, les programmeurs et architectes du jeu.

En coupant chez le sinuosité, les utilisateurs entendent la symphonie information du écran et la vidéodisque d’initiation du histrion Ryan Gosling.

En collaboration revers Netflix, Decentraland a promis que la meilleure confection d’opiner au métavers vivait de calquer une sortie certaine du écran. Ceci permet non nonobstant d’allécher ceux-ci qui ont déjà vu le écran, cependant également de “engager les utilisateurs qui se trouvent chez Decentraland en attirail de batifoler chez le sinuosité et de les échauffer à contempler le écran “, explique Martin Shibuya

Cette expérimentation d’un paye est un truchement comme les grandes marques d’comprendre chez le métavers en louant un occasion possible comme un canevas brusque et spécial, préférablement que de l’marchander. Remplaçant M. Alvarez, les sociétés qui s’engagent chez cette boulevard aujourd’hui “auront un circonstance monumental lendemain si elles-mêmes comprennent pardon ceci fonctionne et pardon les peuplade peuvent interférer” chez le métavers.

Il a supplétif que le métavers est “un truchement de s’folâtrer, d’comprendre en toucher revers d’singulières entités ici. Et c’est conséquemment les gens avons ce excitation [jeu de questions] qui vous-même octroyé l’calcul de assidûment plier(se) certain sujet.

Au élégance de sa début semaine en bord, Decentraland dit ressources vu 2 000 utilisateurs enjamber le sinuosité. Une coup que les utilisateurs atteignent la filet au générosité et déverrouillent une burlesque polie, ils peuvent allumer à elles portefeuilles de crypto comme noter à elles vieillesse de achèvement. Le vieillesse le mieux mobile inscrit au données de la démo vivait de treize secondes.

Les utilisateurs peuvent équitablement coopter des récompenses, comment un déguisement volontaire comme à elles péripétie, supplétif soudainement à à elles aumônière. Chez les alignement proposés, on trouve les looks caractéristiques des triade agents essentiels : la jaquette de Sierra Six, la bacchante et le polo de Lloyd, et le canadienne et le bob de Miranda.

Les marques et les sociétés sont surtout en attirail de pénétrer la meilleure confection de sortir complot de la technologie blockchain comme interférer revers à elles clients, a promis Alvarez. “Il y a autant d’opportunités que le Web3 conseil au monde du amusement, spécialement lorsqu’il s’agit de conter des commentaires immersives et d’attirer le évident.

Il y a bigrement de installé comme l’perfectionnement” comme il s’agit d’attirer mieux d’utilisateurs chez le métavers, a supplétif Shibuya, qui pense qu’il est visible que les mondes virtuels deviennent des protocoles ouverts à intégraux où la argent des crédits digitaux est normalisé.

Decentraland accueille équitablement de grandes marques semblables que Samsung, Nike et Coca-Cola. La estrade a équitablement reçu nouvellement la Metaverse Smart Week, où des maisons de coutume de aise, laquelle Dolce & Gabbana, ont administré des défilés comme ordonner à elles dernières créations.