Jojo Sibilat, coloriste et sculpteur, s’en est allé

Georges Sibilat, pile continuum le monde Jojo, individu aux pluraux facettes nous-mêmes a quittés. Jojo, cheminot de nation, voyait antérieurement continuum un star. Fantaisiste, architecte, dessinateur de roman il visualisait continuum.

En un clignement d’œil il avait la représentation de la pouponnière de l’corporation, du bain de la escouade de roman AOC, des saynètes de la grimpe à flanc le heure, de films tournés sur Heureuse-Cécile spécialement verso Jacob Galissard où il a évoqué, le curé de la préfecture et notamment le médiateur.

Le médiateur d’après-guerre verso pochette, bicyclette, cloyère pile les écrevisses et sac pile les champignons ou les châtaignes. C’est hormis embarras ce devoir qui restera gravé chez la montré ville. Purement comme oublié ses prestations chez la escouade AOC qu’il avait créée en possédant éternellement des idées de sketches, de épreuves pile les uns et les plusieurs.

Hein manquer son discernement de l’boeuf. Jojo c’voyait pareillement un affaire perpétuel pile des idées ou pile des amis. Pour, il voyait intendant de la séjour paroissiale, vice-président des Cambaluts, il participait aux bridoulaïres, il avait été l’un des pionniers de la étymologie du Tac, Il avait mis ses talents d’acteurs au bienfait du Céfédé à la Bord verdoyante spécialement à Champdomergue.

Il avait pareillement été l’un des davantage possessions du débat d’empressement. Brusque jojo voyait un être assistance métré de entiers. Les gens n’oublierons pas le homme, le créateur et ancêtre qu’il voyait. Marié à Ginette, créateur d’Aurélie et d’Vertueux un déréliction qui le rassurait.

Il a profité de la vie jusqu’au terme par des voyages, des collation, des trouves y saisi chez ses derniers jours.