Derrière le annihilation d’une influenceuse, le cyberharcèlement devient

Derrière le annihilation d’une candidate de télé-réalité, le Japon prend finalement des mesures concrètes quant à le cyberharcèlement.

Le Législation nippon a adopté cette semaine une loi rendant le cyberharcèlement et les insultes en cordon passibles de lourdes sanctions. La fermeté — marquant — document corollaire au annihilation d’une candidate de télé-réalité qui avait divergentes coup été supplice de guérilla sur les réseaux sociaux. Lors que le état prévoyait jusqu’maintenant des peines de moins de 30 jours et une répression de 10 000 yens (70€), l’îles japonais vient de rectifier la pénalité à la accroissement.

En chasteté d’un nouveau progrès adopté par le état, les gens reconnues coupables de cyberharcèlement risqueront désormais jusqu’à 300 000 yens d’répression (2100€), et un an d’encellulement. Controversé, le formule devrait pénétrer en audace surtout tard cet été, et annonce déjà une éminence monumental, lors que les comportements violents en cordon peinent journellement à détecter fait malgré de la bien-jugé.

Qui est Hana Kimura ?

Comparse de la télé-réalité au Japon, Hana Kimura avait 22 ans lorsqu’sézigue s’est suicidée en 2020. Entre son état toutefois moyennant à l’universel, la récent personne présentait renommé verso empressé participé à la feuilleton évidence Netflix Terrace House. Exactement supplice de guérilla sur les réseaux sociaux, la épuisé de Hana Kimura avait troussé une diffus d’bouleversement au Japon, au lieu de liguer de varié témoignages équivalents de la portion d’internautes connus ou anonymes.

Peu de vieillesse puis sa épuisé, le intendance nippon avait candidat d’atteindre tragiquement le coïncidence de la cyberintimidation. Interrogée par les médias locaux, la demoiselle de la supplice aime de son côté que les choses ne sont pas allées stop autre part : “Je veux que les public comprennent que le cyberharcèlement est un forfait“. Miss espère désormais que l’progrès conduira à un formule surtout véritable.

Pour le formule est-il moyennant controversé ?

Afin beaucoup, la loi ne document pas vraiment l’acquiescement au Japon. Accompagnant ses détracteurs, sézigue pourrait créer une encombre à la congé d’formulation, singulièrement pendant lequel le récipient de capitaux de gens publiques ou au ordre. Le formule a en définitive été adopté, toutefois devra commettre l’praticable d’un après-coup pendant lequel trio ans, moyennant d’décider son impulsion.