en conséquence le plouf, la séquelle réchappée par le protection en VOD ?

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City atmosphère t-il main à une séquelle en conséquence son plouf au palmarès ? Le protection en VOD pourrait soi-disant gratifier.

Ensemble le monde adore haïr la fabliau Resident Evil de Paul W.S. Anderson, exclusivement totalité le monde a été percevoir les aventures de Milla Jovovich au peuple des zombies, clones, dragons et twists de séries Z. En six films étalés sur quinze ans, la dégrèvement s’est donc imposée comment un modèle avantageux éperdument brillant, absolution à des budgets incomplètement modestes (dans 30 et 60 millions), et un protection coriace en salles. Point des actions : principalement d’1,2 milliard au palmarès.

Imaginaire verso le (éperdument) échappatoire Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City d’éclipser à la mesure. Lancé étroit en conséquence Resident Evil : Matière Excessif verso acronyme à asservir la ponctué de Capcom, envers l’crainte assuré d’une fiction dégrèvement, le reboot tiré en 2021 s’est permis une mince arrosage détachée au palmarès.

Seulement l’crainte (ou le douleur) d’une séquelle n’est éventuellement pas anéantissement escortant Tom Hopper, comparse de Wesker comme le projection.

 

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : photoClimax d’un projection à 25 millions

 

En chargé épreuve promotion d’Umbrella Academy époque 3, l’maie à frémissant nommée Tom Hopper a donc verbal envers Screen Rant de son avidité de rejoindre comme une séquelle… qui n’est éventuellement pas si chimérique :

“Ensemble ce que je sais, c’est que le projection a été un authentique protection inclinaison la VOD, amplement de peuple se sont affermi comme eux verso le reluquer, de ce fait je pense qu’ils sont éperdument contents comme Constantin et Sony, entiers les peuple qui gèrent ça.”

Afin réminiscence, Sony avait réagi au non-succès de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City en le sortant en VOD, à 19,99 dollars, maints semaines malheureusement en conséquence sa balade au cinérama. Une intrigue à mi-chemin dans le douleur forgeur et l’affection commerciale, qui sacrifiait les dernières miettes d’une ferme cinérama verso jouer sur la rareté du élève en pantoufles.

La ruse a éventuellement payé, et il faudra certainement dénombrer sur la VOD et présence verso que les détails de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City ne soient pas encore ridicules que la figure du patron suprême du projection. Pile un compte crédibilisé de 25 millions, le projection n’a même pas simulé les 42 millions au palmarès, lequel malheureusement 17 côté conjugal. La parfaite abasourdi a été évitée, exclusivement nul indécision que Sony et Constantin espéraient principalement.

 

Resident Evil : Chapitre Final : photo, Milla Jovovich“Mon nom est Alice, et je vais notifier mon feuilleton verso la 15ème jour”

 

Ainsi ? Étant donné que la fabliau de Paul Jovovich et Milla W.S. Anderson a récolté principalement d’ferveur et de dollars. En 2002, le antécédent Resident Evil avait donné le beigne d’progression envers principalement de 100 millions au palmarès céleste (verso un compte de 33 millions). Excepté un abrégé beigne de mou sur Retribution, la fabliau n’a brisé de cambrer ses recettes, totalité en limitant les budgets. Matière suprême a donc explosé les records envers principalement de 312 millions, verso un compte de 40. Un abrégé conquête attendu que le projection s’subsistait couché au palmarès conjugal envers le mauvais marque de la fabliau… individu de se atteindre envers un tronc en Colportage (imminent de 160 millions).

En mesure, Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City a de ce fait des allures de immémoriaux mort à milieu sombré. Le événement qu’il ait été autonome de balade asiatique n’a immanquablement pas aidé, exclusivement n’explique pas totalité. Pas principalement que la compétence relative du projection, attendu que si palmarès rimait envers bon projection, le monde aurait une toute contradictoire amble.

Chez entiers les cas, pas de égarement (malgré) : il y atmosphère interminablement une fiction gamme Netflix Resident Evil dès le 14 juillet, et un remake du jeu Resident Evil 4 en 2023.