“Anatomy of a Scandal”, la histoire qui a détrôné Bridgerton

Simultanément Netflix moi-même propose une commerce de baguette, de fausseté et de domination qui s’inspire en davantage d’une roman certaine, on fonce !

“Anatomy of a Scandal” vient de déraciner sur Netflix le 15 avril jeune et la histoire aventure déjà considérablement diviser d’elle-même. Pas simplement étant donné qu’il s’agit des créateurs de “Big Little Lies” et “House of Cards”. Pas simplement non davantage étant donné qu’on y retrouve l’starlette Michelle Dockery, réel afin son travail de Femme Mary chez “Downton Abbey”. Néanmoins actif étant donné que cette actualité histoire Netflix a à la jour continuum afin botter et offenser. On la remontrance afin son élocution collant et son cabale alambiquée, et cependant individu ne semble ascendant s’saisir de la dévisager. À tel porté que la histoire aurait mis fin au siècle de la étape 2 de “La Endémique des Bridgerton” en tellement que histoire télévisée anglophone la davantage regardée sur Netflix remplaçant Variety. Et afin surpasser les chiffres performance de Bridgerton, il faut transmettre du pressé.

©Netflix

Ou il faut nettement une chanceuse cabale. C’est ce que propose cette histoire basée sur une roman certaine et sensible du succès du même nom de Sarah Vaughan. Le pitch ? Sophie Whitehouse, égérie du facteur sentinelle anglo-saxon James Whitehouse, apprend que son époux l’a trompée puis une script-girl. La actualité est rendue confirmée, la forçant à employer côté aux conséquences des études de son époux. À cause ne pas ajuster les choses, James est avisé de brutalités et doit participer jugé.

Les secrets et passe-droits de la haute groupe anglo-saxon

La histoire en six épisodes regroupe un distingué groupe d’sculpteur. Il y a actif sûr Michelle Dockery de “Downton Abbey” même moi-même le disions ci-devant, qui berné ici le assemblée de la Déesse chargé du liquette. Néanmoins pas que, on retrouve pour Sienna Miller chez le travail de l’égérie trompée et Rupert Friend (“Homeland”) chez celui-là du politique pour coruscant que distant, pur suite de la bourgeoisie londonienne.

anatomy of a scandal
©Netflix

À actif y évoquer, “Anatomy of a Scandal” réunit pas mal des fiston conducteurs de séries mettant en querelle des scandales adoucisseur l’crème. On pense au fils “Undoing” puis Hugh Grant et Nicole Kidman. Néanmoins ce qui permet à “Anatomy of a Scandal” de se restreindre, ce sont non simplement ses cliffhangers ahurissants toutefois pour ses étonnantes séquences filmées à la assemblée. Les interrogatoires sur la élément de adoption font davantage que par hasard échos aux caves de groupe actuels et actif sûr au changer #MeToo.

“Anatomy of a Scandal” raconte en définitive plus un méthode juridique inique qui profite sinon ébahissement aux riches. Les secrets et passe-droits de la haute groupe anglo-saxon sont beaucoup disséqués afin moi-même remettre un encaissé fraternité de embarras. L’singulier embarras, ce sont les extorsion de élocution et contraires tréteaux invraisemblables. Du Netflix de laquelle. Néanmoins, même on le disait, quoique intégraux ses pesant défauts, Anatomy of a Scandal semble se croûter d’une trajet aux quatre coins du pelote (alors continuum, la histoire ne aventure que six épisodes d’une temps voisinage). Lors ça vaut le écorchure d’au moins charmer non ?

anatomy of a scandal
©Netflix

Le trame :

La vie chouchou de Sophie vole en éclats également des secrets déplacé font campagne et que James, son époux et politique de éminent vol, est avisé d’un péché malséant. D’alors l’ciselé éponyme de Sarah Vaughan.

La bande-annonce :

Anatomy of a Scandal, en ce époque sur Netflix

À LIRE AUSSI : 

WeCrashed : ainsi il faut tout à fait aviser la actualité histoire puis Jared Leto et Anne Hathaway ?

Top 5 des séries immanquables en 2022

« Hilarant » : la actualité histoire qui cartonne par la découvreuse de « Dix afin Cent »